Vue détaillée

© E. Delbart
© E. Delbart

Site envahi

© E. Delbart
Print page

Azolla filiculoides

Identité

Nom commun: Azolla commune, azolla fausse-fougère
Synonymes: Azolla caroliniana
Origine: Amérique du Nord, Amérique du Sud
Type de plante: Herbacée
Cycle de vie: Vivace
Code de conduite: Annexe II
Statut invasif (protocole ISEIA): Liste grise
Principale fonction ornementale: Plantes pour les plans d'eau

Description

Cette plante est une fougère aquatique de petite taille (0,5 à 10 cm de long), formant des tapis dense. les feuilles sont de couleur vert bleu à rougeâtre (en automne). Pas de fleurs. Pas de confusion possible avec d'autres plantes aquatiques.

Dispersion

L'azolla commune se reproduit principalement de manière végétative par fragmentation de tige. Son potentiel de dispersion est élevé. La reproduction sexuée est irrégulière, voire inexistante en Europe. La plante reste souvent stérile sous nos conditions climatiques.

Habitat

A. filiculoides colonise surtout les plans d'eau tels que les étangs, les fossés, les réservoirs d'eau, les zones humides, ou encore les cours d'eau à faible courant (canaux, bras morts de cours d'eau, etc.), souvent en compagnie de la lentille d'eau minuscule (Lemna minuta). Elle préfère les milieux ombragés à demi-ombragés. Elle peut se développer dans des eaux relativement chargées en azote, mais sa symbiose avec une cyanobactérie, Anabaena azollae, lui permet également de vivre dans des milieux pauvres en azote, tout en étant limité par la disponibilité en phosphore. La plante préfère généralement les habitats eutrophes (riches en azote) et alcalins (basique).

Impact

Espèce classée B2 en Belgique. Cette espèce a un comportement imprévisible, dont les populations peuvent apparaître en abondance à un endroit, puis disparaître presque entièrement l'année suivante, ou bien réapparaître à un autre endroit. Ce comportement dépend des conditions climatiques et environnementales particulières. Toutefois, l'azolla commune peut former des tapis denses et monospéficiques à la surface des plans d'eau. Ces tapis asphyxient progressivement le milieu, réduisant la pénétration de la lumière, les échanges gazeux et le taux d'oxygène dissous, empêchant le développement des algues, des plantes aquatiques et des animaux aquatiques. Mais ces impacts sont limités puisque les populations denses semblent transitoires et localisées. L'azolla commune est consommé par des poissons de la famille des cyprinidés, considérés comme de bons agents de contrôle biologique. Pour plus d'informations sur cette espèce, cliquer ici

Recommandation

Eviter de planter cette espèce à proximité des milieux aquatiques (étangs, lacs, mares, canaux, cours d'eau), surtout aux environs des zones protégés (réserves naturelles, sites Natura 2000, etc.).

Alternative indigène possible

Principale fonction ornementale

Plantes pour les plans d'eau

[ Retour ]