Vue détaillée

© A. Monty
© A. Monty
© P. Brusselen
© P. Brusselen
© P. Brusselen

Site envahi

© A. Monty
Print page

Senecio inaequidens

Identité

Nom commun: Séneçon sud-africain
Synonymes: Senecio harveianus, Senecio vimineus
Origine: Afrique du sud
Type de plante: Herbacée
Cycle de vie: Vivace
Code de conduite: Annexe I (liste de consensus)
Statut invasif (protocole ISEIA): Liste grise
Principale fonction ornementale: Plantes de parterre

Description

Plante herbacée vivace, à courte durée de vie (de 5 à 10 ans), d'une hauteur comprise entre 0,5 et 1,2 m. Port en boule. Forme des touffes. Tiges très ramifiées à partir de la base, glabres et légèrement ligneuses. Les feuilles alternes, simples, lancéolées à linéaires, épaisses, irrégulièrement dentées. Fleurs jaunes groupées en capitules. Longue période de floraison (de mai à décembre).

Dispersion

Grande capacité de dispersion. La plante se propage par graines. Chaque individu peut porter jusqu'à 100 capitules, qui donnent jusqu'à 10.000 graines, facilement dispersées par le vent, l'eau et les animaux. Pas de multiplication végétative. Les véhicules contribuent à la dispersion des graines le long des voies de communication. Ce n'est pas une plante ornementale. Introduction accidentelle via le commerce de la laine (en provenance d'Afrique du Sud) contenant des graines de séneçon.

Habitat

Sites perturbés (terrains vagues, bord des routes ou des voies ferrées), dunes de sable, affleurements rocheux. Le séneçon sud-africain s'adapte à des sols secs ou humides, calcaires ou acides.

Impact

La distribution du séneçon sud-africain s'étend à travers l'Europe. L'espèce est incluse dans la liste noire en Suisse et dans la liste de surveillance en Autriche. Elle est surtout problématique en régions méditerranéennes (France, Italie, Espagne). Largement répandue en Belgique, l'espèce ne semble coloniser que des sites perturbés. A l'heure actuelle, elle ne se développe pas dans des habitats de grand intérêt écologique. Son impact sur les écosystèmes est donc modéré. Néanmoins, l'espèce est capable de former des tapis denses qui empêchent le développement de la flore indigène. De plus, les racines du séneçon sécrètent des toxines qui inhibent la germination des autres graines, supprimant ainsi tout en concurrence végétale. Toxique pour les animaux. Pour plus d'informations sur cette espèce, cliquer ici

Recommandation

Ne pas planter, ne pas acheter cette espèce.

Alternative indigène possible

Principale fonction ornementale

Plantes de parterre

[ Retour ]