Vue détaillée

© M. Halford
© L.F. Garcia
© A. Smith
© L. Delafollye
© M. Filipone
© M. Halford
© M. Filipone

Site envahi

© M. Halford
Print page

Ailanthus altissima

Identité

Nom commun: Faux-vernis du Japon
Synonymes: Ailanthus cacodendron, Ailanthus giraldii, Ailanthus glandulosa, Ailanthus peregrine, Ailanthus procera , Ailanthus rhodoptera, Ailanthus sutchuenensis, Pongelion cacodendron, Rhus cacodendron, Toxicodendron altissimum
Origine: Asia
Type de plante: Arbre
Cycle de vie: Vivace
Code de conduite: Annexe I (liste de consensus)
Statut invasif (protocole ISEIA): Liste noire
Principale fonction ornementale: Arbres d'ornement

Description

Arbre de petite à moyenne taille, mais pouvant atteindre 25 m de haut. Feuilles composées de 11 à 25 folioles faiblement dentés. Tronc droit, écorce lisse et grise. Fleurs jaunes. Les fruits sont des samares ailées. Toutes les parties de l'arbre (surtout les fleurs) sont odorantes. Les feuilles et les fleurs froissées dégagent une odeur désagréable.

Dispersion

Le faux-vernis du Japon se reproduit de manière sexuée (par graines) et asexuée (rejet de souche et drageonnement). Un seul individu peut produire jusqu'à 325 000 graines par an ! Elles sont dispersées par l'eau, le vent et les animaux (oiseaux), parfois sur de longues distances. La banque de graines (les graines contenues dans le sol) est persistante : les graines sont viables dans le sol plus de 5 ans. La multiplication végétative par les drageons est très efficace. La vitesse de croissance est élevée : un individu peut pousser de 4 m par an. L'espèce est mature entre 3 et 5 an.

Habitat

Espèce pionnière tolérante aux conditions sèches. L'ailanthe pousse sur les pelouses, les affleurement rocheux, en forêt, mais aussi dans les friches, les talus ou le long des bords de route ou des voies ferrées. Résistant aux perturbations. Plante très tolérante à la pollution de l'air et aux sols pauvres, elle est néanmoins sensible à l'ozone.

Impact

Espèce classée A2 en Belgique. Etant donné ses fortes capacités de dispersion, le faux-vernis du Japon est en envahisseur très agressif. L'espèce est très compétitrice et empêche le développement de la flore native. Il produit des substances toxiques qui s'accumulent dans le sol et qui inhibent la croissance des autres espèces. Cet arbre peut envahir des sites de grand intérêt écologique comme les pelouses calcaires et d'autres habitats sur sols xériques (sols secs) caractérisés par des espèces rares et protégées. Classé dans la liste noire de plusieurs pays européen comme la France, la Suisse, l'Allemagne, il est également considéré comme une des plantes les plus problématiques en Europe. En Belgique, l'espèce n'est pas largement répandue. Des cas d'invasion ont été observés en pelouses calcaires et dans des anciennes carrières. Pour plus d'informations sur cette espèce, cliquer ici

Recommandation

Ne pas planter, ne pas acheter cette espèce.

Alternative indigène possible

Principale fonction ornementale

Arbres d'ornement

[ Retour ]