Vue détaillée

© E. Delbart
© E. Branquart

Site envahi

© M. Halford
Print page

Spiraea alba

Identité

Nom commun: Spirée blanche
Origine: Amérique du Nord
Type de plante: Arbuste
Cycle de vie: Vivace
Code de conduite: Annexe II
Statut invasif (protocole ISEIA): Liste noire
Principale fonction ornementale: Arbustes d'ornement, haies

Description

Cette fiche est commune à 3 espèces de spirées nord américaines assez similaires : S. alba, S. douglasii and S. x bilardii. Ce sont des arbustes rhizomateux, d'une hauteur de 1 à 2 m, à tiges multiples, ramifiées à la base. Ils peuvent former des individus isolés ou des fourrés denses. La spirée blanche possède des fleurs blanches, groupées en panicules coniques et denses. Feuilles simples, dentées sur tout le bord.

Dispersion

En Belgique, les modes de reproduction des spirées nord-américaines varient probablement selon l'espèce et les conditions environnementales. S. alba and S. x billardii ne semblent se multiplier que par rhizomes et rejets de souche. Les rhizomes peuvent s'étendre jusqu'à plusieurs mètres. Le bouturage de tiges est également mentionné dans la littérature. Les graines ne semblent pas viables en Belgique. Des tests de germination en conditions contrôlées n'ont donné aucun résultats. Ces données doivent être confirmées. Les fragments de rhizomes se régénèrent. Des taux de régénération de 20 % ont été obtenus en conditions contrôlées avec des fragments de 10 cm. Ces fragments peuvent être transportés sur de longues distances via les cours d'eau et le transport de sol.

Habitat

Les spirées nord américaines colonisent les berges des cours d'eau, les bois humides, les clairières et les lisières forestières. Elles poussent sur des sols sableux à limoneux, plutôt humides et acides. S. alba se trouve surtout le long des éléments linéaires (haies, routes, cours d'eau). Egalement plantée dans les parcs et jardins.

Impact

Espèce classée A2 en Belgique. Les spirées nord américaines sont des espèces rhizomateuses à croissance rapide et à forte capacité d'expansion latérale. Elles forment facilement des fourrés denses et monospécifiques qui freinent le développement de la flore native et peuvent réduire la diversité végétale. La spirée blanche peut coloniser des milieux de grand intérêt biologique comme les berges des cours d'eau et les forêts alluviales. En Ardennes (Sud de la Belgique), une population de S. alba s'est étendue sur plus de 3 ha dans un site Natura 2000. Peu d'espèces indigènes poussent sous un couvert dense de spirée. Son envahissement empêche la régénération des essences forestières. D'autres espèces de spirées sont mentionnées comme invasives ou potentiellement invasives en Europe, comme Spiraea tomentosa ou Spiraea japonica. Mais ces espèces ne sont pas incluses dans la liste des plantes invasives en Belgique. Pour plus d'informations sur cette espèce, cliquer ici

Recommandation

(1) Eviter de planter cette espèce à proximité des cours d'eau et des zones humides, surtout aux environs des zones protégés (réserves naturelles, sites Natura 2000, etc.) ; (2) poser une barrière anti-rhizome pour limiter une expansion latérale trop excessive.

Alternative indigène possible

Principale fonction ornementale

Arbustes d'ornement, haies

[ Retour ]