AlterIAS logo
PDF Imprimer

description

Information - Education - Sensibilisation

AlterIAS (ALTERnatives to Invasive Alien Species) est un projet de communication qui vise à sensibiliser le secteur horticole (la filière ornementale) à la problématique des plantes invasives (ou plantes exotiques envahissantes). Le projet a pour objectif final de réduire les introductions volontaires de ces plantes dans les jardins, les parcs, les étangs d’agrément, les espaces verts et les bords de routes, qui constituent les points de départ des invasions dans les milieux naturels. C’est un projet de conservation de la biodiversité qui vise à induire un changement d’attitude des professionnels de l’horticulture et des amateurs de jardins quant à l’utilisation des plantes invasives. AlterIAS est un projet national qui s’étend sur toute la Belgique (Région wallonne, Région Flamande et Région Bruxelles-Capitale).

 

Pourquoi le secteur horticole ?

L’horticulture ornementale est aujourd’hui largement reconnue comme un des principaux vecteurs d’introduction des plantes invasives à travers le monde (voir les plantes invasives et l'horticulture). La plupart des espèces végétales invasives sont des plantes ornementales introduites et cultivées pour des usages horticoles. Une fois plantées, elles s’échappent des jardins ou des cultures, s'installent dans les milieux naturels et se disperser dans le paysage. En Belgique, environ 80% des plantes invasives sont disponibles sur le marché.

 

Pourquoi un projet de communication ?

Les plantes invasives demeurent méconnues en dehors du milieu scientifique. A quelques exceptions près, le problème est peu connu du grand public. Ces espèces sont toujours utilisées en dépit des dommages environnementaux qu’elles peuvent causer. Ceci est dû à un manque d’information vers les producteurs, les vendeurs et les consommateurs. Il faut donc informer et sensibiliser pour éviter de nouvelles introductions, et ainsi réduire les risques d’invasion dans la nature.

 

Quel public-cible ?

Le projet vise à sensibiliser l'ensemble des acteurs de la filière ornementale, du producteur au consommateur. Cela inclut:

  • les professionnels de l'horticulture: horticulteurs & pépiniéristes (plantes terrestres et aquatiques), services publics responsables des espaces verts et des plantations, entrepreneurs privés, architectes paysagistes, gérant de jardineries, etc. ;
  • les jardiniers amateurs (le grand public);
  • l'enseignement horticole.


Quels objectifs?

Le principal objectif est de réduire les introductions volontaires des plantes invasives dans les jardins, les parcs, les étangs d’agrément, les espaces verts et les bords de routes. Le projet se décline autour de trois objectifs spécifiques:

  • Objectif 1: Informer les acteurs de la filière ornementale sur la thématique des plantes invasives en leur délivrant l'information nécessaire à travers de multiples canaux de communication ;
  • Objectif 2: Collaborer avec le secteur horticole pour identifier les alternatives et les bonnes pratiques en matières de prévention ;
  • Objectif 3: Inciter ces mêmes acteurs à les appliquer dans une approche volontaire (les codes de conduite).

Pour atteindre ces objectifs, le projet est organisé en trois campagnes :

  • Campagne 1 : campagne d’information générale sur les plantes invasives;
  • Campagne 2 : promotion des codes de conduite sur les plantes invasives;
  • Campagne 3 : sensibilisation dans l’enseignement horticole.
     

Pour télécharger la fiche descriptive du projet, cliquer ici


AlterIAS, une première en Belgique

  • AlterIAS est le premier projet LIFE « Information & Communication » développé à l’échelle du pays;
  • AlterIAS est le premier projet LIFE spécifiquement consacré aux plantes invasives et à la prévention dans le secteur de l'horticulture ornementale;
  • AlterIAS développe le premier code de conduite belge sur les plantes invasives.

.

AlterIAS [2010 – 2013] est coordonné par l’Unité Biodiversité & Paysage de l’Université de Liège Gembloux Agro Bio-Tech (ULg GxABT), en collaboration avec le Centre Technique Horticole de Gembloux (CTH) et le Centre de Recherche sur les Plantes ornementales (PCS). Le projet est soutenu et cofinancé par le programme LIFE + de la Commission Européenne, ainsi que par toutes les administrations régionale et fédérale en charge de la gestion de l’environnement en Belgique (ANB, IBGE-BIM, FPS-HFCSE-DG Env, SPW-DGOARNE).

 


Le programme LIFE +

Le projet AlterIAS est soutenu et co-financé par le programme LIFE + de la Commission Européenne. LIFE (LInstrument Financier pour l’Environnement) est un programme à travers lequel l’Union Européenne cofinance des projets de protection de l’environnement et de conservation de la nature. Il y a différents sous-programmes, tels LIFE Nature, LIFE Biodiversité, LIFE Environnement et LIFE Information & Communication. C’est un outil financier très important pour les pays membres de l’Union. Depuis 1992, LIFE a cofinancé de nombreux projets, pour une somme totale de 1.35 milliard d’euros.
Ces quinze dernières années, la Commission Européenne a financé pas moins de 300 projets traitant des espèces invasives, pour un montant de 132 millions d’euros.