AlterIAS logo
PDF Imprimer

Les plantes invasives et l’horticulture

 

La plupart des plantes invasives ont été introduites pour l’ornement

 

Les plantes ornementales font partie de notre quotidien. Elles embellissent nos parcs et jardins pour notre plus grand plaisir. Des producteurs aux consommateurs, nous sommes nombreux à les utiliser: les horticulteurs, les pépiniéristes, les services publics responsables des espaces verts et des plantations, les entrepreneurs de parcs et jardins, les architectes paysagistes ou encore les jardiniers amateurs. Avec l’engouement pour le jardinage, le secteur ornemental se développe de plus en plus.

ralf_roletschek_web_300
Photo : R. Roletschek

Malheureusement, certaines plantes exotiques utilisées pour l'ornement sont devenues invasives. Initialement introduites dans les jardins botaniques et les pépinières, elles se sont échappées dans les milieux naturels où elles se sont répandues, parfois de manière considérables. Beaucoup d’invasions ont commencé de cette manière.

 

Pour en savoir plus sur les plantes invasives et le secteur ornemental en Belgique, cliquer ici

 

Elles s'échappent de nos jardins...


coto_pel_calc_web_250    coto_pelouses_web_250
Le cotoneaster horizontal (Cotoneaster horizontalis) dans un jardin...et dans un pelouse calcaire (photos : M. Halford)

j_guyon_web_250    vanderhoeven_web_250
La balsamine de l'Himalaya (Impatiens glandulifera) dans un jardin...et le long d'un cours d'eau envahi (photos : J. Guyon, S. Vanderhoeven)

halford_web_250    rosa_wenduine_web_250
Le rosier rugueux (Rosa rugosa) planté le long d'une route...et colonisant les dunes littorales (photos : M. Halford, E. Branquart)

L’homme demeure donc un vecteur important de propagation de ces espèces. Partout dans le monde, il les transporte, les plante, les disperse. Ce processus est aujourd’hui amplifié par la mondialisation et l’intensification des échanges commerciaux.

Pour la petite histoire...

La renouée du Japon (Fallopia japonica) a été importée aux Pays-Bas en 1823. Elle est devenue populaire en Europe vers 1847, en recevant la médaille d’or de la plante la plus « intéressante » de l’année par la Société d’Agriculture et d’Horticulture. Depuis, elle a été plantée dans de nombreux parcs et jardins. C’est actuellement une des plantes les plus problématiques à l’échelle de la planète.  

Photo : E. Delbart